À Expozine : Les débuts de la presse alternative à Montréal, années 1970

vehiculegraphic800w

Archive Montréal vous propose une table ronde au sujet du milieu de la presse indépendante des années 1970 à Montréal.

Avec les fondateurs de Véhicule Press, Simon Dardick et Nancy Marrelli, et le propriétaire de la librairie montréalaise The Word, Adrian King-Edwards.

Cette table ronde aura lieu dans la salle de lecture à Expozine, le dimanche 16 novembre à 15h.

À partir du milieu des années 1960, les quartiers centraux de Montréal ont commencé à développer un nouveau milieu culturel au sein duquel les artistes, les écrivains, les poètes et les musiciens pouvaient développer leurs pratiques artistiques innovatrices en collectivité. Ils ont développé des réseaux et des lieux de diffusions indépendants de ce qui était la norme de l’époque. Ces nouveaux espaces culturels ainsi que l’infrastructure de ces centres d’artistes autogérés, ces stations de radio communautaires, ces publications et presses indépendantes ont été incubateurs d’un mouvement « underground » de l’art dans plusieurs disciplines et qui, ne cesse de se perpétuer jusqu’à aujourd’hui. Dans ce milieu embryonnaire de la contreculture, les Montréalais pouvaient assister à des lectures, des expositions et des concerts des jeunes et des nouveaux créateurs montréalais ainsi que des personnages phares de la contre-culture nord-américaine tels que sont les Allen Ginsberg ou Bob Dylan. La démocratisation des modes de production qui a marqué le début des années 70 – par exemple l’accès aux laboratoires de photographie, à la vidéo, aux presses collectives et divers centres d’artistes et centres communautaire – a également aidé à démocratiser et étendre la pratique artistique indépendante du « do it yourself », une tendance qui continue à s’accélérer encore de nos jours.

Cette table ronde est rendue possible grâce au soutien financier du Gouvernement du Canada par biais du Département de Patrimoine Canadien.

wordmark-col